L'héritage mutualiste

À l’origine du Crédit Agricole, il y a la solidarité…

C’est en 1894 que Jules Méline, ministre de l’Agriculture, crée le Crédit Agricole en autorisant la création de Caisses locales dont les sociétaires sont exclusivement des agriculteurs. Il énonce alors trois règles d’or : « d’abord le sens humain, le sens des responsabilités et tout simplement… le bon sens ».

Au début du XXe siècle, la Bretagne, rurale et pauvre, est vouée à l’exode d’une partie de sa population. C’est dire l’importance du développement de l’agriculture grâce à l’apport de capitaux et l’introduction de techniques agricoles modernes. Propriétaires terriens, professeurs d’agriculture, agriculteurs, notables, tous sont conscients que le mutualisme permettra ces progrès nécessaires à la sauvegarde du territoire.

En cent ans que de chemin parcouru !

Le Crédit Agricole en Bretagne a grandi. La structure s’est modernisée au rythme de la Bretagne et en a accompagné le développement.

En proposant aux Bretons une banque humaine, solide, actrice du développement local et résolument tournée vers l’avenir, le Crédit Agricole prolonge le sillon tracé par ses créateurs et l’enracine dans le territoire qu’est la Bretagne. Aujourd’hui, le Crédit Agricole fait partie du paysage breton ; il a grandi et changé avec lui.

Suite Le développement durable »